Les usagers déficients visuels du SAMSAH de Cayenne ont rejoint ceux du Pôle APAJH Maroni, dans la capitale de l’Ouest, les 8 et 9 mars derniers. Ce temps d’échange encadré par les professionnels ergothérapeutes, psychologues et médiateurs, était l’occasion pour eux de rompre avec leur quotidien et de favoriser une dynamique de groupe, afin d’atteindre les objectifs fixés dans le cadre de leur accompagnement à l’APAJH Guyane.

Cette excursion a débuté à la crique Cascade, où les usagers ont pu entrer en contact avec la nature en utilisant leurs sens compensatoires. Dans cet environnement naturel, certains d’entre eux ont échangé autour de plusieurs parties de dominos dotés de repères tactiles. D’autres ont préféré se détendre dans leur hamac installé par eux-mêmes pour développer leur dextérité manuelle, tout en étant encadrés par  des professionnels.

Après le partage d’un dîner placé sous le signe de l’amitié, les usagers amateurs de percussions ont fait parler « la peau du cariacou », sur les rythmes du kasé kô ou encore du gragé. Le lendemain, le groupe a découvert le Camp de la Transportation, lieu chargé d’histoire. Cette visite guidée adaptée aux malvoyants et non-voyants, a été un moment d’émotion pour l’ensemble des participants.

Enfin, le séjour s’est achevé par la dégustation  d’un repas local préparé sous forme d’atelier par les usagers au Pôle APAJH Maroni et de Cayenne. Ce temps a aussi permis de s’initier  à de nombreux jeux sensoriels : billard hollandais, dominos, découverte/reconnaissance olfactive sous forme d’énigmes…

L’APAJH Guyane entend poursuivre ces échanges qui favorisent l’écoute, l’empathie, le partage entre les pairs ainsi que l’autonomie. Prochainement, les usagers de Saint-Laurent du Maroni viendront à la rencontre de ceux de Cayenne et des activités autour de cette rencontre sont d’ores et déjà programmées.

Partager cet article