Le 23 mars, une vingtaine d’accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) participaient à une formation organisée par l’APAJH Guyane sur la trisomie 21, ses conséquences sur le développement de l’enfant et ses capacités fonctionnelles.

Animée par les professionnels du SESSAD Les Orchidées à l’Institut Médico Educatif, cette action de sensibilisation a permis aux accompagnants de mieux connaitre les besoins de leurs élèves en situation de trisomie.

En effet, ils ont dans un premier temps, suivi avec beaucoup d’attention la présentation des intervenants sur :

  • Introduction à la situation de handicap, par Barbara KANUTY-DECHITEL, chef de service du SESSAD et du CDR.
  • Mission des AESH et positionnement au sein de la classe et avec les intervants, par Aurélie PHILIPPE, enseignante spécialisée au SESSAD Les Orchidées.
  • Présentation de la trisomie 21, par Andréa LOSSIUS, pédiatre à l’Institut Médico Educatif.
  • Le développement cognitif de l’enfant, par Bérénice MARTIN, ergothérapeute au SESSAD Les Orchidées.
  • Psychomotricité et les particularités sensorielles, par Julie POTARD, psychomotricienne au SESSAD Les Orchidées.
  • Socialisation et communication, par Sofiane ARABI et Hélène FICHAUX, éducateurs spécialisés au SESSAD Les Orchidées.

Dans un deuxième temps, ils se sont réunis autour de plusieurs tables rondes, afin de partager leurs difficultés ainsi que les moyens de compensation pouvant être mis en place pour accompagner au mieux les enfants et les adolescents dans les activités d’apprentissage ainsi que les actes de la vie quotidienne, sociale et relationnelle.

A travers cette action, l’APAJH Guyane participe et contribue à l’accessibilité et l’inclusion des personnes en situation de handicap  sur le territoire.

Partager cet article