L’activité physique constitue un moyen privilégié pour les personnes en situation de handicap, de développer leurs capacités sensori-motrices. C’est pourquoi, depuis plusieurs mois, Julie POTARD et Bérénice MARTIN, respectivement psychomotricienne et ergothérapeute au SESSAD Les Orchidées, accompagnent plusieurs jeunes porteurs de trisomie 21, à l’île aux Trésors.

Afin de développer leur autonomie, ils bénéficient d’un accompagnement individuel, permettant l’attention complète des professionnelles qui les aident à développer leurs fonctions motrices dans un lieu stimulant et motivant.

Marc-André, l’un d’entre eux, âgé de 18 ans a une déficience intellectuelle  et des troubles de la coordination. Il s’y rend tous les 15 jours pour expérimenter l’ensemble des jeux. Son suivi en psychomotricité lui permet de coordonner ses gestes, notamment par le biais du « 4 pattes» ou encore de l’escalade et d’organiser ses mouvements.  Cela va renforcer sa propre confiance tout en lui permettant d’aborder progressivement les difficultés qu’il rencontre.

L’objectif de ce type de séance est d’éveiller les usagers par la médiation du jeu, de les stimuler et de capter leur attention par des activités ludiques qu’ils choisissent eux-mêmes.

Partager cet article